la faille de l'alouette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la faille de l'alouette

Message  alouette le Mer 10 Fév - 21:03

bonsoir,

qqune m'a suggéré de me présenter alors me voilà :-o

je viens de lire les échanges autour du "cas" de Delphine et sa fille Charlyne, je suis horrifiée par la souffrance que doit endurer la gamine...

et aussi, je retrouve dans les divers témoignages des points communs avec moi ou mon fils n°2 (j'avais raison de me soucier pour le n°3, plus facile de voir la paille que la poutre...)

bref, me voilà donc, j'ai 48 ans, je suis mère de trois garçons de 23, 18 et bientôt 15 ans. Moi-même, je me souviens d'avoir adoré l'école primaire, émerveillement d'apprendre des choses nouvelles, et de m'être royalement ennuyée au collège et au lycée. Apprentissage sans effort, ça rentrait tout seul, avec des incapacités bizarre : ma mère a eu un mal fou à m'apprendre à faire mes lacets, et encore maintenant, je dois faire deux boucles et les nouer plutôt que ce truc incompréhensible que font tous les gens normaux pour faire un noeud de lacet.
Au collège et au lycée, je ne fichais rien de plus qu'au primaire (càd juste les exos, sans apprendre les leçons), ça marchait plutôt bien aussi, je me souviens que j'arrivais aux contrôles très relax, sans avoir rien "révisé", juste "pour voir de quoi j'étais capable sans avoir appris" (et je m'en tirais honorablement).
En terminale, je m'étais aperçue que je devais faire autre chose en cours pour rester concentrée : je relisais la géo en histoire et réciproquement, en allemand je faisais les maths, en anglais mon courrier etc., tout en suivant le cours évidemment. Encore maintenant, en réunion, je dois prendre des notes pour ne pas m'endormir ou m'évader, ce qui fait de moi la reine du compte rendu, j'adore faire ça (la plupart des gens détestent les rédiger mais aiment lire les miens, très gratifiant !) Bon, j'ai eu le bac au ras des pâquerettes... avec le français, les sciences nat et la philo, nulle en physique-chimie, pas très bonne en maths.

j'ai fait la fac aussi loin que possible (en bio, passion de la nature) et depuis, je galère... la peur de "ne pas y arriver", l'angoisse de l'enfermement dans le monde du travail, je ne sais pas trop au juste, je galère donc de petit boulot en chômage et réciproquement...

mes trois fils : l'aîné s'est ennuyé pendant toute sa scolarité, avec des résultats qui pouvaient aller du zéro (n'avait pas fait le devoir parce que pas envie) au 18 (ce truc-là lui avait plu). A redoublé la 6è (séparation de son père et moi) et était parti pour tout redoubler, alors je lui ai fait remarquer que faire le minimum pour passer chaque année au niveau supérieur était quand même le meilleur moyen pour que ça ne dure pas trop... Il a eu son brevet sans souci, mais les profs le voyant si largué au collège ont déconseillé le passage en seconde. Lui-même censurait l'info (ne me donnait pas les mots disant qu'il y avait réu parents-profs, ou portes ouvertes dans les lycées etc.). Bref, il a fait un CAP ! encore deux ans d'ennui... Pour le moment, il est parti à l'autre bout du pays, a une copine, un travail, un logement, bref je crois que, lentement mais sûrement il se reconstruit tout seul comme un grand, mais que de souffrances...

le n°2, forte personnalité dès avant sa naissance... du genre hyper sensible extraverti, qui hurle sa joie, sa colère, sa tristesse, son plaisir, son impatience... mais ne supportait ni le bruit ni la lumière pour dormir (super pratique quand il a traversé la période de peur du noir...) ni la voiture ; genre qui raisonne et répond à tout tout le temps avec une logique et des arguments limite pervers que j'ai un mal fou à démonter, une mémoire d'éléphant et une lucidité que je reconnais bien... bref, le parfait fils de sa mère, donc ça a pété souvent, ça a été vraiment dur... plus il avance en âge, mieux c'est, mais il reste rude par moments... (l'année de ses quinze ans, un cauchemar !) ; bon élève à l'école, j'ai le souvenir d'un instit' qui savait lui donner du travail supplémentaire quand il avait fini avant les autres, ça l'occupait et tout se passait très bien ; par contre, en CM2, il a fichu une pagaille monstre, l'instit avait des pbs perso et était un peu hystérique cette année-là (je la connaissais, elle était très bien avant) et entre eux deux, ça a été terrible ! il était devenu le leader de la classe, si qqchose lui déplaisait, plus aucun gamin ne voulait le faire non plus et elle était fichue... ah oui, un gosse exigeant, qui refusait de dessiner parce que ses dessins étaient moches selon lui (simplement parce que c'étaient des dessins d'enfant et pas d'adulte !), j'en passe...

le n°3 me rappelle son frère aîné... un "père tranquille", qui prend son temps, mais qui ne fait que ce qu'il veut, un taiseux qui se fera piler menu plutôt que de parler s'il ne veut pas parler... manque de confiance en lui comme son grand frère, ne fait passer les msg entre le collège et moi que si il veut etc. Moyen en classe, selon les matières et l'envie. S'y ennuyait aussi, il est en 3èDP6 cette année et ça semble lui convenir bien car pas du blabla théorique abstrait sans intérêt (enfin, je le ressens comme ça...) ; mais en fait, quand ça va mal ne dit rien, replié sur sa souffrance, indicible, j'ai fini par comprendre ça quand j'ai été capable de voir que je fonctionnais comme ça aussi...

bon, voilà... je suis arrivée sur ce forum je ne sais plus comment, ce n'est pas la première fois que je me demande si je ne suis pas une de ces bêtes bizarres que je ne nommerai pas s'agissant de moi, et en y réfléchissant depuis hier soir, je me demande pour mes fils, ou certains d'entre eux... (et je ne parle pas des pbs perso qui mènent au gouffre narcissique dont il était question ailleurs, y a-t-il un lien entre ça et le reste ? j'ai l'impression que oui mais je ne sais pas)

j'ai passé une grande partie de ma vie à me sentir pas pareille, à croire que j'étais la seule à souffrir comme une bête et à ramer comme ça, mais plus ça va, moins je me sens seule et qu'est-ce que c'est bien ! moins nulle, du coup !

et j'arrête mon roman là pour ce soir affraid (il me plaît bien, celui-là)
je me rends compte que je n'ai parlé que de scolarité, parce que c'est le plus simple peut-être, ou le moins perso ?
avatar
alouette

Messages : 65
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 55
Localisation : Midi-Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  florès le Jeu 11 Fév - 7:36

Bonjour Alouette,
Merci pour ta présentation !
Perso je trouve plutôt sensé un devoir de réserve sur soi et les enfants, non ?


Dernière édition par florès le Lun 7 Juin - 12:03, édité 1 fois
avatar
florès

Messages : 438
Date d'inscription : 10/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

la faille de l'alouette

Message  alouette le Jeu 11 Fév - 7:56

ben j'ai hésité, c'est sorti comme ça, peut-être que je vais l'enlever, je ne sais pas (je ne sais pas si je peux ?!)
d'habitude je suis plus réservée, et puis je crois que j'en ai marre de me cacher, de faire semblant et tout ça ; pas pour autant que je vais tout déballer partout tout le temps, sans doute qu'ici je me suis sentie en confiance ? pas souvent que ça arrive...
avatar
alouette

Messages : 65
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 55
Localisation : Midi-Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  phyphyne le Jeu 11 Fév - 14:57

bonjour alouette!!!

je comprend tres bien ton ressenti (autant par rapport à tes enfants que pour toi meme!) et je crois qu'il ne faut pas hesiter à parler quand le besoin s'en fait ressentir!!!

tu as raison en ce qui concerne ma fille je coris qu'elle en souffre beaucoup mais ne laisse pas sortir grand chose! j'espere vraiment que ce rdv apres les vacances arrangera les choses (meme si j'y crois pas trop!)

ce qui est " drole" c'est quon a toute les 2 le meme parcourt niveau scolaire et je trouve tres bien que tu ose en parler pour ma part je ne parle que de ma fille en ce qui me concerne je reste tres reserver mais comme je vois que ma fille subit les meme choses que moi là je me pose des questions mais pour moi les questions ne se poses plus! ne regrette pas de nous en avoir parler!
avatar
phyphyne

Messages : 127
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 39
Localisation : gareoult

Revenir en haut Aller en bas

la faille de l'alouette

Message  alouette le Jeu 11 Fév - 21:58

bonsoir phyphyne, c'est vrai que la réponse de Florès m'a fait un peu douter, bonne occasion de tester ma nouvelle solidité !
merci à toutes les deux Laughing

tu dis que pour toi les questions ne se posent plus ? oui et non... ? je ne peux pas effacer mes souffrances passées, mais je peux faire en sorte de ne plus autant souffrir maintenant et dans les temps à venir, ça vaut la peine, non ?
à+
avatar
alouette

Messages : 65
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 55
Localisation : Midi-Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  AQUAMEN le Ven 12 Fév - 13:57

Bienvenue sur ce forum Alouette ! en te lisant , ton parcours, celui de tes enfants, je crois en effet que tu te sentiras bien sur ce forum, farci de "pas pareille" , et un peu à l'ouest parfois (ben oui les bretonnes, ya pas plus à l'ouest à par les moules et les berniques)... moi j'y ai trouvé une écoute, un échange enrichissant et un réconfort... et beaucoup d'humour et d'auto dérision...
A+
Aqua , pour une fois pas à la bourre
avatar
AQUAMEN

Messages : 723
Date d'inscription : 03/10/2008
Age : 46
Localisation : Bretagne / Nouvelle Caledonie

Revenir en haut Aller en bas

la faille de l'alouette

Message  alouette le Ven 12 Fév - 14:38

AQUAMEN a écrit:Bienvenue sur ce forum Alouette ! en te lisant , ton parcours, celui de tes enfants, je crois en effet que tu te sentiras bien sur ce forum, farci de "pas pareille" , et un peu à l'ouest parfois (ben oui les bretonnes, ya pas plus à l'ouest à par les moules et les berniques)... moi j'y ai trouvé une écoute, un échange enrichissant et un réconfort... et beaucoup d'humour et d'auto dérision...
A+
Aqua , pour une fois pas à la bourre

merci pour l'accueil !

je continue à dévorer tout ce que je trouve ici et ailleurs et je pleure, je pleure...
avatar
alouette

Messages : 65
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 55
Localisation : Midi-Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  mad le Sam 13 Fév - 8:42

bienvenue alouette guitoune03
avatar
mad

Messages : 1555
Date d'inscription : 25/09/2008
Localisation : trop loin du soleil

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  phyphyne le Lun 15 Fév - 16:26

merci alouette mais pour moi les souffrance restent bien gravées et je pense que maintenant on peut plus faire grand chose et c'est en voyant ma fille que ça m'a rapellait plein de trucs mais bon c'est des choses passées!!!
avatar
phyphyne

Messages : 127
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 39
Localisation : gareoult

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  alouette le Lun 15 Fév - 18:14

phyphyne a écrit:merci alouette mais pour moi les souffrance restent bien gravées et je pense que maintenant on peut plus faire grand chose et c'est en voyant ma fille que ça m'a rapellait plein de trucs mais bon c'est des choses passées!!!

bien sûr, tes souffrances sont gravées et ineffaçables, mais elles en même temps elles appartiennent au passé et peuvent cicatriser, c'est un long travail (sans doute pas possible sans l'aide d'un bon psy) mais je peux témoigner que c'est possible !
garde l'espoir ! les blessures de l'âme, c'est exactement comme les blessures physiques, selon la gravité elles peuvent guérir ou bien se cicatriser, ou bien la douleur peut s'atténuer et on peut vivre avec le handicap ; il y a des paraplégiques qui font le tour du monde !
avatar
alouette

Messages : 65
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 55
Localisation : Midi-Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  phyphyne le Lun 15 Fév - 19:46

merci !!! tout ça je le sais mais je fais surtout tout ce qu'il faut pour ma fille pour qu'elle ne subisse pas le meme traitement!!!
meme si pour l'instant je trouve que j'aurai du reagir plus tot!! car je vois que ça prend beaucoup de place dans sa vie et j'aurai du faire ces fichus tests quand on m'en a parlé il y a 3 ans au moins on aurait été fixé et les soucis de cette année ne se serai peut etre pas produit!
avatar
phyphyne

Messages : 127
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 39
Localisation : gareoult

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  alouette le Mar 16 Fév - 19:55

phyphyne a écrit:merci !!! tout ça je le sais mais je fais surtout tout ce qu'il faut pour ma fille pour qu'elle ne subisse pas le meme traitement!!!
meme si pour l'instant je trouve que j'aurai du reagir plus tot!! car je vois que ça prend beaucoup de place dans sa vie et j'aurai du faire ces fichus tests quand on m'en a parlé il y a 3 ans au moins on aurait été fixé et les soucis de cette année ne se serai peut etre pas produit!

peut-être qu'il y a trois ans, ce n'était pas encore le moment, pour toi, pour elle ? c'est déjà bien de t'en préoccuper maintenant ; et puis l'année scolaire n'est pas finie zen
mais je comprends ce que tu veux dire Crying or Very sad
avatar
alouette

Messages : 65
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 55
Localisation : Midi-Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  phyphyne le Mer 17 Fév - 8:06

merci je sais que l'année n'est pas fini mais bon vu l'ambiance avec la maitresse ça me stress!
avatar
phyphyne

Messages : 127
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 39
Localisation : gareoult

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  alouette le Mer 17 Fév - 14:17

phyphyne a écrit:merci je sais que l'année n'est pas fini mais bon vu l'ambiance avec la maitresse ça me stress!

zen zen zen zen zen zen zen zen
Smile
avatar
alouette

Messages : 65
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 55
Localisation : Midi-Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: la faille de l'alouette

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum